« Dans nos quartiers, il y a des dizaines, des centaines, peut-être des milliers de jeunes qui sont attirés par le djihadisme », a précisé le Premier ministre. SOURCE AFP

En proposant de fusionner les listes PS avec celles des Républicains pour lutter contre le FN, Manuel Valls établit un nouveau mais dangereux bipartisme.